Home DestinationsAmérique du sud Parc National de Sajama

Parc National de Sajama

Par Romlands
parc national de Sajama Ascension Parinacota

Le parc national de Sajama en Bolivie est l’endroit idéal si vous souhaiter grimper un sommet. Dans ce parc règne le calme (peu de touristes), l’authenticité (des villages, des églises, des lamas, du queshua), et des paysages exceptionnels. Il est situé à plus de 4200m d’altitude. Et il est entouré des plus hauts volcans de Bolivie: le Sajama (le plus haut sommet du pays à 6548m), le Parinacotta (6348m) et le Pomerape (6282m). Si vous souhaitez donc vous lancer dans l’ascension d’un plus de 6000, vous êtes au bon endroit!

Il n’est pas obligé de tout organiser à partir de la Paz, et rien ne vous oblige à prendre une agence à la capitale. En effet, il est facile de tout organiser sur place, avec un guide local. Ainsi, dans cet article on va essayer de vous expliquer comment organiser de Sajama, l’ascension du Parinacotta.

COMMENT ARRIVER AU PARC NATIONAL DE SAJAMA

B  U  S      –       C  O  L  L  E  C  T  I  V  O

Le plus facile est de prendre un mini bus (un collectivo) à Patacamaya. Tous les bus faisant le trajet la Paz – Ururo peuvent vous y déposer. On vous signale que Patacamaya n’a pas grand intérêt comme petite ville… Vous y trouverez quand même des petits hôtels ouvert h24 si vous avez besoin d’y passer une nuit. Donc, de Patacamaya il faut prendre un collectivo direction Sajama. Il en part tous les jours entre 11h et 12h (on vous conseille d’arriver un peu en avance car dès qu’il est plein il part, et il y a peu de place). Le départ du mini bus se fait dans la rue principale. Le trajet dure 2h30 et vous coûtera 30 bob/pers.

Si vous loupez ce collectivo, il vous reste toujours la solution de prendre un bus pour le Chili, et de lui demander de vous déposer au début du chemin pour Sajama. Puis il vous restera 12km à faire en stop (si vous trouvez une voiture car cette route est très peu empruntée) ou à pied pour arriver à Sajama.

Pour le retour c’est la même histoire. Il y a 1 seul collectivo par jour au départ de Sajama pour Patacamaya (départ à 6h30 en semaine et à 5h le dimanche…).

Enfin, l’accès au parc national de Sajama est payant: 100 bob/pers. Ce droit d’entrée est à payer au poste de garde à l’entrée du parc (le collectivo vous y arrête).

QUAND VISITER LE PARC NATIONAL DE SAJAMA

O  U  V  E  R  T       T  O  U  T  E       L  ‘  A  N  N  E  E

Le parc national de Sajama est ouvert toute l’année. Si vous voulez grimper un sommet il faut vous y rendre entre juin et octobre. Juillet-août, sont les mois les plus touristiques. En effet, c’est la période où vous aurez le plus de soleil, mais aussi le plus froid (températures négatives). De novembre à mai, c’est la saison des pluies et donc la saison non propice aux ascensions (neige). Nous y étions en octobre. La nuit il faisait froid, et il neigeait sur les sommets. Mais j’ai eu de la chance avec une superbe fenêtre météo pour l’ascension!

parc national de Sajama

OÙ DORMIR , OÙ MANGER DANS LE PARC NATIONAL DE SAJAMA

À l’entrée du village de Sajama, vous trouverez des hôtels (comme par exemple l’hotel Sajama, vous proposant des chambres à 100bob/pers.)

Mais nous avons préféré dormir chez l’habitant. Nous sommes allés à l’alojamiento America, sur la place de l’église. C’est une petite dame qui tient cet hôtel-restaurant-magasin. Elle a 2 chambres (sommaires mais suffisantes) avec salle de bain commune avec eau chaude. Nous avons payé 25bob/pers pour la nuit, 15bob/pers pour les repas et 8bob/pers pour les petits dej.

Enfin, dans son petit magasin, vous trouverez l’essentiel pour vivre:  boissons (eau, soda, bière), gâteaux, sandwich, banane…

FAIRE UNE ASCENSION DANS LE PARC NATIONAL DE SAJAMA

3      V  O  L  C  A  N  S      3       D  E  F  I  S

Dans le parc national de Sajama vous aurez 3 possibilités. Dans tous les cas, faites l’ascension à la fin de votre voyage en Bolivie, pour une raison d’acclimatation. En effet, la Bolivie étant haute, vous serez passé déjà plusieurs fois à 4500-5000m avant (Sud lipez, potosi etc…).

  • Le Parinacotta: situé à 6348m d’altitude, c’est le volcan le plus accessible, car il n’y a ni crevasse ni glacier. Son ascension se fait en une journée et sans matériel spécialisé. C’est cette ascension que j’ai réalisée.
  • Le Pomerape: pourtant moins haut (6282m) que son copain le Parinacotta, le Pomerape est plus difficile d’accès et nécessite crampon, piolet et corde pour son ascension.
  • Le Sajama : le plus haut sommet de Bolivie avec 6548m. Cet imposant volcan peut être grimpé en 3 jours avec des haltes aux camps de base, mais nécessite une super condition physique et un matériel adapté (crampons, piolets…). Mais prévoir une semaine au total, le temps que le guide vous coach en vous faisant grimper des « petits » 5000m dans le parc de Sajama. Ceci pour vous acclimater et évaluer votre niveau.

TROUVER UN GUIDE A SAJAMA

Déjà avant de s’aventurer sur un sommet, il faut trouver un guide. Il est essentiel pour vous montrer le chemin et pour vous accompagner. Ne partez pas seul. Il y en a plusieurs au village. C’est notre petite dame de notre hôtel qui a appelé mon guide. Il était jeune, sympa et dynamique mais ne parlait que l’espagnol. Ainsi j’ai réservé l’ascension du Parinacotta la veille pour le lendemain (mais c’était la basse saison, octobre). Vous pouvez demander à être seul (comme ce que j’ai fait) ou à partir en groupe si il y en a déjà de formé.

Cependant il faut avoir en tête que si quelqu’un abandonne en cours d’ascension, c’est tout le groupe qui abandonne… c’est donc bien de savoir avec qui on grimpe. Pour info, seulement 30% de ceux qui tentent arrivent au sommet du Parinacotta…. Ceci pour vous faire réaliser qu’une ascension à plus de 6000m est physique et dure, et par conséquent pas accessible à tous.

TARIF

L’ascension du Parinacotta m’a coûté: 400bob (prix par personne) pour le guide et 1000bob (à partager entre tous les participants si vous êtes en groupe) pour le 4×4 et le chauffeur qui vous mènera au point de départ (piste accessible que en 4×4). Ayant fait l’ascension seul, j’ai ainsi payé 1400bob (environ 175€).

DÉROULEMENT DE L’ASCENSION

Mon guide est venu me chercher à 4h du matin avec le chauffeur du 4×4. Au bout de 2h de piste, le 4×4 nous laisse au camp de base du Parinacotta à 5100m d’altitude. Et c’est parti pour la grimpette pendant 5h à 6h. Au début de nuit, puis en cours de chemin vous assisterez au lever du soleil sur le Sajama. Au sommet, qui se trouve au Chili, vous aurez un magnifique panorama sur le cratère du volcan, sur le parc et le volcan Sajama. On ne reste pas très longtemps la haut car ça caille… puis on entame la descente: raide dans des petits cailloux, qui prend en général 1h30.

En bas le 4×4 nous attendait, pour nous ramener au village de Sajama. Franchement c’est vraiment une bonne expérience même si j’ai trouvé ça plutôt facile j’étais content d’être à 6348m d’altitude, alors pour ceux qui « en chie » cela doit être une sacré fierté d’être la haut ;p!!

L’ÉQUIPEMENT A PRÉVOIR POUR L’ASCENSION DU PARINACOTTA

Votre guide vérifiera bien que vous soyez bien équipé avant de vous lancer dans l’aventure. S’il vous manque quelque chose il pourra soit vous le louer, soit vous le prêter:

  • Bonne chaussures de trek (pas des runnings, il fait très froid au sommet)
  • Pantalon
  • Sous couche thermique
  • Polaire
  • Doudoune
  • Coupe vent
  • Gant
  • Bonnet et buff
  • Lampe frontale
  • Bâtons
  • 1L d’eau et gâteau ou barre de céréale
  • Et l’appareil photo!

parc national de Sajama

QUE FAIRE DANS LE PARC NATIONAL DE SAJAMA

Même si le parc national de Sajama est réputé pour ses ascensions, il y a cependant pleins d’autres choses à faire. En plus d’admirer le lever et coucher de soleil sur les volcans, de voir lamas, alpagas et vigognes, vous pourrez aussi allez faire un tour par:

  • Le mirador: chemin tout droit qui part à l’est du village et qui mène à un mirador à 4800m. D’ici vous aurez un bel aperçu sur le village et les 2 volcans le Parinacotta et le Pomerape. Comptez 1h30 aller/retour
  • Les thermes: il existe des thermes d’eau chaude naturelle (37°) dans le parc. Un réconfort parfait après une ascension!  C’est calme et une fois dans les bains vous aurez une vue magnifique sur le Sajama, et quelques lamas. Situé à 7km au nord du village, il faut emprunter la piste pour s’y rendre. Puis tourner à gauche au bout de 5km (il y a des panneaux indicatifs). Les thermes sont faciles à trouver car c’est l’une des seules habitations du coin. L’entrée coûte 30bob/pers, avec prêt de serviette.
  • Les geysers: situés à 8km à l’ouest du village de Sajama, cet endroit regorge de Geysers, de fumerolles et de bains bouillonnants. On trouve toujours ces phénomènes géologiques fascinant. Certains arrivent à se baigner en contre-bas dans la rivière. Pas pour nous, c’était le jour de la lessive pour les habitants du village! Pour y accéder: soit emprunter la piste qui part du village, soit s’y arrêter en revenant des thermes en coupant à travers champs.
  • La lagune Huana Khota: située à environ 15km au nord du village, il faut emprunter la piste pour y aller. Avec un peu de chance vous pouvez croiser une voiture et faire du stop pour qu’elle vous y emmène. La bas vous y verrez plein de flamands roses. Il paraît que c’est superbe au coucher du soleil. Mais pour cela il faut trouver une voiture pour vous ramener…
  • Les lagunes d’altitude: encore plus loin, la visite de ses 3 lagunes situées à plus de 5000m d’altitude nécessite soit de partir sur 2 jours en bivouac, soit d’être véhiculé (certains guides du village peuvent vous déposer et vous finissez à pied).

Cependant on ne vous cache pas que vous marcherez beaucoup sur des pistes dans ce parc. Et ce n’est pas ce qu’on préfère… Les paysages et les panoramas sont magnifiques mais peu changeant, on a l’impression de ne pas avancer (car 10 ou 15km ne suffisent pas pour avoir un point de vue différent).

parc national de Sajama Ascension du volcan Parinacota

BILAN DE NOTRE SÉJOURS DANS LE PARC NATIONAL DE SAJAMA EN BOLIVIE

Nous avons adoré notre séjour de quelques jours dans le parc naturel de Sajama. Déjà parce que ce parc est magnifique, calme et peu touristique. Un vrai havre de paix pour les amateurs de nature! De plus les paysages, entre autre cet imposant Sajama, sont bluffants. Et enfin notre passage dans ce parc aura été l’occasion pour moi de faire une ascension à 6348m, en une journée, pour une modique somme. Faire ceci en Europe aurait été complètement impossible.  Cela restera une superbe expérience et un super souvenir pour moi.

Voici nos différents articles sur notre séjours en Bolivie, le Salar d'uyuni,  La randonnée du cratère de Maragua etc ...

VOUS AVEZ AIMÉ NOTRE ARTICLE?

N’hésitez pas à partager cette page si vous l’avez aimé ou nous laisser un commentaire.
Un moyen simple de nous remercier.

Tu pourrais aussi aimer

6 comments

Flow 29 juin 2019 - 3 h 11 min

Salut

Merci pour cet article, je découvre ton blog. Je suis en Bolivie et je veux faire du trek. Ok dis comme ça c’est facile. Je suis assez bon sportif, 20km en 1h38 au Marseille cassis il y a 2 ans, mais j’ai baissé un peu en conditions physique. Je m’y remets là. Je voulais savoir si l’ascension du Parinacota a été facile, ce qu’il semble, mais quel est entraînement, tes conditions physiques.
Je suis à 4000m depuis presque un mois maintenant donc l’acclimatation à cette altitude ça va, même si 6000m c’est autre chose.
Tu as d’autres randos plus courtes a recommander sur la Bolivie?
Je vais dévorer ton blog dans les prochains jours pour m’inspirer.

Bonne journée et merci encore

Reply
Romlands 29 juin 2019 - 9 h 12 min

Salut Flow
Franchement le plus dur dans le Parinacota c’est l’altitude, si tu es sportif et bien acclimaté tu ne devrais pas avoir de problème. Ça pique pas mal quand tu approches les 6000m mais rien d’insurmontable et pour la descente: facile tout droit dans la pente ;p.
Pour les autres balades dans le parc de Sajama: On en a mit quelque une dans l’article : Le mirador – Les thermes – Les geysers – La lagune Huana Khota – Les lagunes d’altitude!
Sinon en Bolivie on a fait cela : http://www.romlands.fr/randonnee-cratere-de-maragua-vers-sucre-bolivie/
J’espère t’avoir aidé ? Bonne journée en Bolivie, profite bien.

Romlands

Reply
LAURENT Marion 6 août 2019 - 10 h 26 min

Salut Flow,

Merci pour ce beau récit. Nous partons en octobre aussi et bien déterminé à ce faire ce « petit » sommet 😉
Nous avons une question concernant le matériel de camping type recharge de gaz, comment as tu fait? Car nous ne pouvons les prendre avec nous dans l’avion. Nous partirons d’Arica côté chilien pour monter tranquillement par la région de Putre pour s’acclimater et finir par le Parinacota. Arica est une petite ville je ne suis pas sûre qu’on puisse trouver des bonbonnes de gaz pour les réchauds type jetboil. En as tu eu besoin? MErci pour ton aide.

Reply
Romlands 7 août 2019 - 8 h 06 min

Salut Laurent
Nous ne nous sommes jamais servi de notre jetboil en Bolivie. On trouvait toujours un endroit ou manger et un petit hôtel pour dormir. Je sais que tu peux trouvé des bonbonnes a la PAZ en Bolivie mais ailleurs … vraiment pas sur. Et comme je ne suis pas passé par Arica!! Je ne peux pas te dire :s sorry sorry !!

Reply
Christian 3 novembre 2019 - 23 h 31 min

Merci beaucoup +++ pour toutes ces précieuses informations
Christian

Reply
Romlands 4 novembre 2019 - 8 h 49 min

Un plaisir! Si nos quelques expériences peuvent vous aider un peu dans votre voyage ;p !!
Rom

Reply

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.